Transition écologique

La Région Île-de-France, le SIAH et GRDF signent un accord ouvrant la voie à une nouvelle génération de gaz verts

Une première en Île-de-France. Après la méthanisation, s’ouvre l’ère de la méthanation : après la valorisation des déchets organiques par fermentation, émerge une nouvelle production de gaz verts à partir de CO2 combiné à l’hydrogène renouvelable.

Méthanation en Île-de-France

Vendredi 18 décembre, la Région Île-de-France, le Syndicat Mixte pour l’Aménagement Hydraulique des vallées du Croult et du Petit Rosne (SIAH) et GRDF, partenaires pour le développement des gaz verts visant la neutralité carbone, concrétisent cette vision avec le lancement d’une étude de faisabilité technico-économique pour la mise en place d’une unité de méthanation sur le site de méthanisation des eaux usées traitées par la station d’épuration de Bonneuil-en-France (Val-d’Oise).

La méthanation couplée à une unité de méthanisation renforcera la dynamique d’économie circulaire du site afin de produire une énergie propre, locale, durable et zéro carbone.

Dans le cadre de sa stratégie énergie-climat, le conseil régional d’Île-de-Francea fixé un objectif de production de 5 TWh/an de biométhane à l’horizon 2030, soit 14 % des énergies renouvelables à produire en Île-de-France. Le SIAH et GRDF s’inscrivent pleinement dans cette dynamique de transition énergétique du territoire francilien à travers la mise en service récente d’une unité de méthanisation à partir de boues de la station d’épuration de Bonneuil-en-France.

Animés par des ambitions environnementales communes : réduire les émissions de gaz à effet de serre, améliorer la qualité de l’air, augmenter la production locale d’énergie renouvelable pour les usages résidentiels ou encore favoriser la mobilité décarbonée grâce au BioGNV (Gaz Naturel Véhicule), la Région Île-de-France, le SIAH et GRDF souhaitent aller plus loin avec la signature, le 18 décembre 2020, de ce partenariat sur l’étude de faisabilité d’un projet pilote de méthanation couplé à l’unité de méthanisation en place.

Le premier site de production de biométhane du Val-d’Oise grâce aux eaux usées

Depuis le 4 novembre 2020, le SIAH injecte le biométhane produit à partir des boues de la station d’épuration de Bonneuil-en-France (Val-d’Oise) dans le réseau de gaz exploité par GRDF. C’est la première unité de méthanisation à injecter du gaz vert dans le Val-d’Oise. Selon les estimations, la modernisation des installations permet désormais au SIAH de produire une nouvelle source d’énergie verte : 13 GWh/an de gaz vert, soit la consommation annuelle de plus de 2 600 logements neufs chauffés au gaz ou de près de 70 bus roulant au BioGNV.

Des ambitions communes pour le développement d’un projet pilote de méthanation en Île-de-France

Fort de cette première réussite, le SIAH, la Région Île-de-France et GRDF décident de poursuivre leur engagement en faveur de la production d’énergie renouvelable et préparent la prochaine génération de gaz verts en étudiant la possibilité d’avoir recours au principe de la méthanation.

Dans le cadre de ce partenariat, la Région Île-de-France, le SIAH et GRDF lancent la réalisation d’une étude technico-économique pour la mise en place d’une unité de méthanation qui sera combinée à l’unité de méthanisation déjà existante sur le site de Bonneuil.

L’objectif de la mise en place potentielle d’une telle technologie est de capter le surplus de CO2 issu du processus de méthanisation pour une valorisation énergétique en ayant recours à de l’hydrogène produit localement. La valorisation du CO2 couplé à de l’hydrogène permettra la production d’un méthane de synthèse injectable dans les réseaux de distribution de gaz naturel et s’inscrira ainsi dans une logique d’économie circulaire. La valorisation de ce gaz à effet de serre permettra d’augmenter la production d’énergie renouvelable du site tout en s’orientant vers une filière gaz en phase avec une économie « zéro carbone ».

De la méthanisation à la méthanation
De la méthanisation à la méthanation